Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Budget 2020 : la France épinglée par la Commission européenne





Le 20 Novembre 2019, par François Lapierre

La France fait partie des pays épinglés par la Commission européenne pour son budget 2020 jugé non conforme aux règles de l'UE. L'Hexagone souffre aussi d'une dette publique « trop élevée ».


La France parmi les mauvais élèves

Les budgets 2020 de la France, de l'Italie, de la Slovénie, de la Slovaquie, de la Finlande, de l'Espagne, du Portugal et de la Belgique sont dans le collimateur de la Commission européenne. Ces pays présentent le risque de « non conformité » avec les règles financières établies par Bruxelles. L'assainissement des dépenses publiques est jugé « inférieur à ce qui recommandé » par l'UE, a précisé Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques.

Pour quatre des pays concernés, la dette publique est « trop élevée ». C'est le cas pour la France, mais aussi pour l'Italie, la Belgique et l'Espagne. « Ces quatre pays n'ont pas suffisamment profité des périodes économiques favorables pour assainir leurs finances publiques », déplore le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis. Aucun ajustement budgétaire significatif n'est prévu, ni même une expansion budgétaire : une situation jugée « inquiétante ».

Un effort structurel jugé trop faible

Pour ce qui concerne directement la France, Bruxelles estime que l'effort structurel (qui ne prend pas en compte la conjoncture économique) demeure trop faible. Le déficit budgétaire de l'Hexagone sera de 2,2% en 2020 et en 2021. Sous la barre des 3% donc, mais la dette demeure très élevée : 98,9% du PIB l'année prochaine, et même 99,2% en 2021.

Neuf pays de la zone euro ont présenté un budget conforme aux attentes de la Commission : Allemagne, Pays-Bas, Irlande, Grèce, Lituanie, Luxembourg, Chypre, Malte et Autriche. Les deux premiers, qui possèdent une marge de manœuvre budgétaire que n'ont pas forcément les autres pays, ont montré la volonté d'expansion de leur politique budgétaire, une « excellente nouvelle » pour l'ensemble de la zone euro selon Pierre Moscovici.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook