Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Christine Lagarde conserve la tête du FMI





Le 21 Février 2016, par

Christine Lagarde conserve la tête du FMI. L’unique candidate n’a pas rencontré beaucoup de difficulté pour rempiler cinq ans supplémentaire à la présidence du Fonds monétaire international.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Christine Lagarde a remplacé Dominique Strauss-Kahn, contrait à la démission en juillet 2011 après le scandale du Sofitel. La candidature à son propre poste a reçu le soutien de la France et des États-Unis, ce qui ne laissait guère présager de doute quant au résultat de son élection.

« Je suis ravie d’avoir l’opportunité de conduire le FMI en tant que directrice générale pour un second mandat de cinq ans », a-t-elle déclaré dans le communiqué. La dirigeante conserve donc son poste dans un contexte économique difficile : le trou d’air créé par le ralentissement de l’économie chinoise et les bouleversements induits par le prix de l’énergie au plus bas provoquent des tensions un peu partout dans le monde.

En France, la présidente du FMI fait face à une poursuite judiciaire dans l’affaire Tapie - Crédit Lyonnais. Christine Lagarde est renvoyée devant le tribunal correctionnel pour « négligence » lorsqu’elle était ministre de l’Économie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fmi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook