Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump bloque la fusion entre Broadcom et Qualcomm





Le 13 Mars 2018, par

La méga-fusion dans le secteur des micro-processeurs et des semi-conducteurs n'aura pas lieu. Donald Trump s'oppose en effet à la prise de contrôle de Qualcomm par son rival Broadcom pour des raisons de sécurité nationale.


La décision du président américain est un coup d'arrêt définitif à l'ambition de Broadcom, basé à Singapour, de s'emparer de son rival américain Qualcomm. Le premier était prêt à mettre 117 milliards de dollars pour prendre le contrôle du second — cela aurait été une des plus importantes transactions de toute l'histoire du secteur des technologies. Selon le décret présidentiel, qui se base sur les recommandations du comité sur les investissements étrangers, des « éléments crédibles » font état de menaces sur la sécurité nationale des États-Unis.

Broadcom, qui prépare son opération depuis des mois et s'apprêtait à déménager son quartier général aux États-Unis, c'est évidemment la déception et l'incompréhension. Dans un communiqué, l'entreprise se dit en désaccord profond avec les conclusions du comité : la fusion ne soulevait « aucune inquiétude » en termes de sécurité nationale, selon le groupe. La décision de la Maison Blanche tombe à point nommé : la prochaine assemblée générale de Qualcomm est organisée le 5 avril et à cette occasion, Broadcom devait prendre le contrôle du conseil d'administration.

Au delà de la sécurité nationale, se posait aussi un problème lié à l'innovation et au contrôle des réseaux. En particulier la 5G, dont Qualcomm est un des spécialistes notamment grâce à de nombreux brevets sur le sujet. Les États-Unis craignaient que la Chine ne s'impose dans le déploiement des futurs réseaux ultra-rapides. Ce n'est pas la première fois que Donald Trump bloque une fusion dans le domaine des micro-processeurs : l'an dernier déjà, il avait opposé son véto à l'acquisition de Lattice par un groupe chinois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Donald Trump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook