Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Elon Musk va dormir à l'usine pour superviser la production de la Model 3





Le 3 Avril 2018, par

Elon Musk a décidé de reprendre en main la production de la Model 3, le véhicule « abordable » de Tesla. Le constructeur automobile ne parvient pas à atteindre ses objectifs de production, alors que la file d'attente ne cesse de s'allonger.


À 35 000 $, la Model 3 est le véhicule le moins cher au catalogue de Tesla. C'est aussi un pari stratégique pour Elon Musk, le bouillonnant fondateur de l'entreprise et actuel PDG. Du succès de cette voiture découlera une bonne partie de l'avenir du constructeur d'automobiles électriques et la pérennité de son modèle économique. Autant dire qu'il importe que la production suive, et de ce côté c'est semble-t-il plus compliqué. L'objectif de Tesla était de fabriquer 500 unités par jour, soit 2 500 par semaine, d'ici la fin du mois de mars. 

Dans les faits, Tesla est parvenu à atteindre les 2 000 unités hebdomadaires. Il y a du mieux par rapport à certaines périodes durant lesquelles ce volume représentait la production mensuelle… mais c'est encore trop éloigné des objectifs qui permettraient de résorber la demande toujours très importante pour ce modèle. Elon Musk avait indiqué en juillet dernier sa volonté d'atteindre une cadence de 20 000 Model 3 par mois d'ici la fin décembre. On en est encore loin. C'est pourquoi l'entrepreneur a décidé de prendre le taureau par les cornes et de superviser lui-même la production du véhicule.

« Je vais de nouveau dormir à l'usine », a-t-il tweeté en confirmant la reprise en main de la fabrication de la Model 3. Tesla est dans une mauvaise passe actuellement. Le constructeur a mis en place un rappel de 123 000 Model S qui présentent un problème avec un des composants du véhicule. De plus, les autorités ont ouvert une enquête concernant un accident dans lequel le programme de pilote autonome d'une voiture Tesla serait en cause. Sans oublier cette blague du 1er avril d'un goût assez douteux : un tweet d'Elon Musk annonçant la faillite de l'entreprise…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tesla

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook