Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En France, Facebook n’a payé que 1,16 million d’euros d’impôts sur les bénéfices





Le 31 Juillet 2017, par

Avec 32 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, Facebook est le réseau social le plus important en France. Et pourtant, la filiale française ne s’est acquittée que de 1,16 million d’euros au titre de l’impôt sur les bénéfices.


Le chiffre donné par BFMbusiness est ahurissant. Le réseau social le plus puissant en France n’aurait donc réglé qu’un peu plus d’un million d’euros d’impôts l’an dernier. La filiale tricolore de l’entreprise de Mark Zuckerberg n’a en effet déclaré que 36,95 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2016… mais en réalité, les revenus de Facebook en France sont bien plus élevés. Le groupe sait en effet parfaitement tirer sur les ficelles de l’optimisation fiscale.

 

Si Facebook avait dû déclarer la totalité de son activité en France, la facture aurait été toute autre. Selon les comptes de la société, chacun de ses utilisateurs lui rapporte 16,8 euros chaque année. Il suffit de multiplier le nombre d’utilisateurs actifs par cette somme pour obtenir un chiffre d’affaires réel d’environ 540 millions d’euros. Facebook France aurait donc dû s’acquitter de 80 millions d’euros au titre de l’impôt sur les bénéfices.

 

Mais voilà, la filiale française fait transiter les revenus générés par l’activité hexagonale dans un circuit complexe d’optimisation fiscale ; la plupart des recettes sont encaissées par des entreprises basées à l’étranger où l’impôt et les taxes sont beaucoup plus doux… En France, Facebook ne fait que de la recherche et développement et du marketing, pas de vente de publicité qui est gérée par la branche irlandaise.

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Facebook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook