Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Enquête européenne sur les subventions chinoises aux voitures électriques





Le 14 Septembre 2023, par François Lapierre

L'annonce de la Commission européenne d'ouvrir une enquête sur les subventions chinoises accordées à l'industrie des voitures électriques a été bien accueillie par plusieurs pays membres de l'UE. La démarche soulève cependant des questions sur la relation commerciale entre l'Europe et la Chine.


Offensive européenne face aux voitures électriques chinoises

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a récemment annoncé l'ouverture d'une enquête sur les subventions chinoises dans le domaine des voitures électriques. Cette décision est considérée comme une « très bonne » initiative par le ministre de l'Économie français, Bruno Le Maire, qui souligne l'importance pour l'Europe de riposter si ces subventions « ne sont pas conformes » aux normes du commerce international. Son homologue allemand, Robert Habeck, partage cet avis et considère que cette démarche vise à identifier des « subventions cachées, directes ou indirectes » qui pourraient donner un avantage concurrentiel déloyal aux entreprises chinoises.

Le principal lobby de l'industrie automobile au sein de l'UE, l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), a également salué cette initiative. Selon Sigrid de Vries, la directrice générale de l'ACEA, cette démarche témoigne de la reconnaissance par la Commission européenne des « distorsions de concurrence » dans le secteur.

La France et l'Allemagne en faveur de l'enquête

La Chine a depuis longtemps investi dans les technologies de motorisation électrique et notamment dans les technologies de batterie, ce qui lui a permis de prendre une avance considérable sur l'Europe. Les constructeurs chinois bénéficient également de leur vaste marché intérieur pour réaliser des économies d'échelle et exporter leurs produits en Europe à des prix compétitifs.

Les importations de véhicules électriques chinois ont considérablement augmenté ces dernières années, affectant ainsi les parts de marché des constructeurs européens. De plus, la politique de subventions américaines favorise l'implantation d'activités outre-Atlantique, rendant les entreprises européennes moins compétitives sur le plan des prix. Ursula von der Leyen a insisté sur la nécessité de maintenir un « dialogue » avec la Chine sur des sujets de coopération mutuelle. Le commissaire au Commerce, Valdis Dombrovskis, prévoit d'ailleurs de se rendre en Chine la semaine prochaine pour discuter des « opportunités et des enjeux commerciaux et économiques ».



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook