Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Essoufflement du conflit à la SNCF





Le 29 Avril 2018, par

Le mouvement de grève à la SNCF se poursuit, bien que celui-ci s'essouffle et que le soutien des Français soit de moins en moins important. Ce lundi 30 avril, retour à la normale avant le prochain round.


Les samedi 28 et dimanche 29 avril, ce sont moins de 50% des conducteurs (49,6%) qui ont déclaré faire la grève. Un chiffre qui contraste fortement avec le taux de grévistes enregistré pour cette catégorie de personnels au premier jour du mouvement (il se montait alors à 77%). Si l'on prend en compte tous les personnels soumis à une déclaration d'intention de faire grève, le taux a été de 28% ce week-end, contre 48% en début de conflit. La SNCF, dans son communiqué, se félicite que la situation se soit « nettement améliorée ».

Cette amélioration des conditions de circulation intervient en pleine week-end (et pont) du 1er mai. La reprise du trafic ce lundi 30 avril sera cependant perturbé, le temps que le matériel soit de nouveau opérationnel. La SNCF prévoit neuf TER sur dix, quatre Transiliens sur cinq, un trafic normal sur les RER A, B, R et U, et quasi-normal sur le RER N, quatre trains sur cinq sur la ligne P. Le trafic sera normal sur les lignes TGV, quasi-normal sur les trains internationaux, et il y aura trois Intercités sur quatre.

Après un mois de grève perlée, la mobilisation donne donc des signes d'essoufflement. C'est aussi le cas chez les Français : 41% seulement d'entre eux estiment le mouvement « justifié », soit 2 points de moins en une semaine, d'après le Journal du Dimanche. 59% le jugent « injustifié », soit 2 point de plus. C'est le niveau de soutien le plus faible jamais enregistré pour le conflit. 62% des personnes interrogées (+1 point) veulent que le gouvernement aille jusqu'au bout de la réforme sans céder. C'est 11 points de plus que mi-mars.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook