Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

États Unis : les trois entreprises les plus puissantes





Le 9 Juillet 2014, par

Les trois entreprises les plus puissantes aux États Unis n’ont pas changé depuis l’an dernier. Pour 2014, le classement tenu par le magazine Forbes, sacrent les mêmes sociétés qu’en 2013, dans le même ordre : Walmart, Exxon Mobil et Chevron.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Ces trois entreprises sont celles qui génèrent le plus fort chiffre d’affaires en Amérique parmi le club très select des 500 sociétés les plus importantes au pays. Walmart, c’est le géant de la distribution bien connu par les consommateurs américains, qui cherchent depuis quelques temps à s’implanter dans les centre-villes après avoir essaimé en banlieue. Le réseau a mis en place des boutiques « Express » au format plus urbain (et moins grand), ainsi qu’un système de Drive que les Français connaissent bien.
 
Les deux pétroliers du podium ont connu des petits revers de fortune sur les douze derniers mois. Exxon Mobil a ainsi vu ses profits baisser de 27,4% par rapport à l’année précédente, tandis que Chevron accuse une chute plus modérée de 5,4%. La baisse du prix du pétrole et conséquemment, des marges des entreprises, a pesé dans les comptes. Exxon Mobil n’en continue pas moins d’investir, comme en Belgique avec ce milliard de dollars pour une raffinerie à Anvers.
 
Plusieurs entreprises ont également tiré leur épingle du jeu, à l’instar de Fannie Mae et Freddie Mac, deux sociétés créées par l’État pour assurer le marché des prêts hypothécaires, ont connu des hausses substantielles de leurs actions après la crise des subprimes (respectivement 1080% et 1002% !) Best Buy et son plan de modernisation a été bien accueilli par les investisseurs, avec une hausse de l’action de 244% sur un an.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook