Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Europe : Facebook autorisé à avaler WhatsApp





Le 3 Octobre 2014, par

L'affaire avait fait grand bruit en février : Mark Zuckerberg annonçait avec pertes et fracas avoir racheté l'application de messagerie instantanée WhatsApp pour la modique somme de 19 milliards de dollars (15 milliards d'euros).


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Une somme folle pour une « simple » application développée par une poignée de programmeurs. Mais WhatsApp est la promesse de lendemains qui chantent : très utilisée sur les marchés émergents, elle permet à plus de 500 millions d'utilisateurs dans le monde de communiquer sans chichis, d'une manière simple et efficace. Et c'est sans doute ce qui fait la richesse de WhatsApp (et qui a contribué à positionner ainsi la somme qu'a déboursé le fondateur de Facebook). Même s'il faudra déployer des trésors de filouterie pour intégrer de la publicité dans le logiciel : les créateurs de WhatsApp ont toujours rejeté les bandeaux de pub.
 
Quoi qu'il en soit, Facebook a maintenant les mains libres pour faire ce qu'il veut de WhatsApp : après le feu vert des autorités américaines, le deal a été autorisé par la Commission européenne, gardienne d'une saine concurrence sur le vieux continent. L'enquête a en effet montré que « l'entité fusionnée continuerait d'être confrontée à une concurrence suffisante ». Le secteur de la messagerie instantanée est effectivement très concurrentiel, et du jour au lendemain les utilisateurs peuvent basculer sur une autre application.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook