Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Facebook et Google vont enfin lutter contre le harcèlement sexuel





Le 12 Novembre 2018, par La rédaction

Les grandes entreprises du numérique et d’internet prennent finalement le harcèlement sexuel au sérieux. Après plusieurs cas retentissants, Facebook et Google font face à leurs responsabilités.


« Il faut reconnaître que nous n'avons pas toujours fait ce qu'il fallait par le passé et nous en sommes sincèrement désolés », a écrit Sundar Pichai, le patron de Google, à ses employés. Le moteur de recherche est sous le feu de l’actualité ces dernières semaines et a renvoyé 48 salariés, dont des cadres, pour des cas de harcèlement sexuel. Mais ce n’est pas tout. Google a aussi décidé de supprimer le caractère obligatoire de la « clause d’arbitrage », qui oblige les victimes de harcèlement sexuel à en passer par une médiation privée, en dehors des tribunaux.

De fait, les procès pour harcèlement sexuel dans ces sociétés sont extrêmement rares. Facebook a également rendu optionnelle cette clause d’arbitrage. Par ailleurs, les cadres haut niveau et les responsables au sein du réseau social devront désormais prévenir les ressources humaines d’une liaison avec un autre employé. L’objectif étant d’éviter les abus. 

Google, décidément en première ligne sur ce dossier, a également annoncé la communication régulière des cas de harcèlements sexuels dans l’entreprise. Le groupe indiquera les mesures disciplinaires prises contre les responsables. « Clairement nous devons effectuer des changements », assuré Sundar Pichai.



Tags : harcèlement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook