Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fin de partie pour les boutiques Micromania ?





Le 7 Février 2019, par Paul Malo

Les 450 magasins consacrés aux jeux vidéo en France risquent de bientôt fermer leurs portes.


L'actionnaire américain propriétaire des boutiques est au bord du gouffre

Le marché des jeux vidéo ne s’est jamais aussi bien porté. Mais ce n’est pourtant pas le cas du propriétaire américain de la chaîne de magasins de jeux vidéo Micromania. En effet, outre-Atlantique, Gamestop croule sous une dette de  816 millions de dollars. Désespérément à la recherche d’un repreneur depuis juin 2018, son action s’est effondrée en bourse, perdant 70% de sa valeur depuis 2015.

Les boutiques Micromania vont-elles fermer leurs portes, emportées par la chute de leur propriétaire ? C’est à craindre. En effet, le groupe a récemment annoncé dans un communiqué renoncer à chercher un repreneur : « le conseil d’administration de GameStop a maintenant mis un terme à ses efforts en vue de la vente de la société en raison du manque de financement disponible à des conditions qui seraient commercialement acceptables pour un éventuel acquéreur. »  GameStop est tout de même parvenu à revendre son réseau de boutiques Spring Mobile pour 735 millions de dollars. Mais difficile de savoir lesquels de ses 7000 points de vente à travers le monde fermeront leurs portes, et si les 430 Micromania de l’Hexagone disparaîtront ou changeront de main.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook