Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

François Rebsamen : moins de trois millions de chômeurs avant 2017





Le 13 Mai 2014, par

Invité par LCI et Radio classique ce mardi 13 mai 2014 dans la matinée, le ministre du Travail a explicité les objectifs du gouvernement concernant le problème du chômage en France qui ne cesse d’augmenter. Désormais l’objectif du gouvernement est affiché : faire descendre le nombre de personnes au chômage en dessous de 3 millions en trois ans.


cc/flickr/Parti Socialiste
cc/flickr/Parti Socialiste
Ce serait sans doute une belle performance pour François Hollande s’il réussissait, avant la fin de son quinquennat qui se termine en 2017, à faire baisser le chômage de manière significative, notamment en le faisant chuter en dessous d’un palier symbolique : celui des trois millions de chômeurs de catégorie A.

François Rebsamen s’est donc fixé cet objectif qui est somme toute faisable. Sachant que les derniers chiffres de Pôle Emploi parlent de 3,349 millions de chômeurs en mars, il serait question de créer pas moins de 350 000 emplois en l’espace de trois ans, soit, en moyenne, environ 115 000 emplois par an.

Le ministre du travail compte bien entendu fortement sur le Pacte de responsabilité signé avec les entreprises françaises pour réussir à tenir ces objectifs. A lui seul, le pacte devrait créer quelques 200 000 emplois soit plus que la moitié de l’objectif du gouvernement. Mais il restera tout de même 150 000 emplois à créer, si ce n’est plus.

En effet, divers dossiers pourraient avoir comme conséquence une hausse du chômage. Par exemple, la fusion SFR Numericable qui a déjà entraîné l’annonce d’une suppression de 2 000 emplois chez Bouygues Telecom et qui pourrait, à terme, être la cause d’autres suppressions.

Ou encore le dossier concernant la cession de la branche énergétique d’Alstom à General Electric ou à Siemens : la question, encore ouverte, fera tomber Alstom sous pavillon étranger ce qui pourrait également se traduire par une réduction des effectifs.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook