Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Impôts 2024 : l'inflation sera prise en compte dans les tranches fiscales





Le 11 Septembre 2023, par François Lapierre

Le gouvernement aurait l'intention d'indexer le barème de l'impôt sur le revenu à l'inflation dans le projet de loi de Finances pour 2024. Cette décision pourrait avoir des répercussions significatives pour les contribuables, notamment en ce qui concerne les tranches de revenus taxables.


Des tranches de revenus indexées sur l'inflation

Selon des informations des Echos, le gouvernement prévoit de revaloriser les seuils des différentes tranches de l'impôt sur le revenu pour suivre l'augmentation générale des prix en 2023. L'indexation envisagée serait d'environ 4,9%, un taux inférieur à celui de l'année précédente, qui était de 5,4%. Cependant, ce taux est nettement plus élevé que toutes les augmentations précédentes depuis au moins une décennie, période pendant laquelle l'inflation était généralement confinée dans une fourchette de 1 à 2% par an.

Ce mécanisme technique aura des conséquences directes sur les feuilles d'impôt. Par exemple, le seuil d'entrée dans l'impôt, actuellement fixé à 10.778 euros, sera ajusté en fonction de cette hausse des prix. Les paliers de revenus taxés à 11%, 30%, 41% et 45% seront également ajustés en conséquence.

Soulagement fiscal

Pour Bercy, il s'agit d'une décision cruciale. L'absence d'indexation aurait entraîné une augmentation considérable du rendement de l'impôt sur le revenu, estimée entre 5 et 6 milliards d'euros en 2024. Cette décision arrive à un moment où le gouvernement insiste sur le fait qu'il n'y aura pas de hausse des impôts, surtout après avoir réduit l'impôt sur le revenu des classes moyennes de 5 milliards d'euros il y a seulement quatre ans.

Le choix d'indexer le barème de l'impôt sur l'inflation pourrait également être considéré comme un geste politique. En effet, la dernière fois que le gouvernement a décidé de ne pas indexer le barème, en 2012, la décision a entraîné des recettes supplémentaires de 1,7 milliard d'euros, mais aussi l'entrée dans l'impôt de 400.000 nouveaux foyers. Cette situation avait considérablement nourri le sentiment de « ras-le-bol fiscal » parmi les Français.



Tags : impôts

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook