Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Joon pourrait s’effacer du ciel d’Air France





Le 3 Décembre 2018, par La rédaction

L’avenir de Joon, la compagnie aérienne à bas coûts d’Air France, est en pointillés. Benjamin Smith, le directeur général d’Air France-KLM, estime qu’il y a trop de marques qui gravitent autour de l’entreprise.


Transavia, Hop !, Joon… Trop de compagnies aériennes autour d’Air France, trop de marques différentes, croit Benjamin Smith. La direction du groupe étudie la possibilité de transformer, voire de supprimer, Joon, dernier-né de la compagnie aérienne, dont le modèle économique navigue entre le low cost et le transporteur aérien classique. Joon repose sur des contrats de personnels navigants commerciaux (PNC) moins avantageux que ceux de la maison-mère. Les coûts d’une hôtesse Joon sont de 40% moins élevés que ceux de son homologue d’Air France… Selon l’entreprise, Joon rapporte « beaucoup d’argent » sur les lignes qui lui ont été assignées.

Mais voilà, le nouveau directeur général veut faire le ménage au sein des marques d’Air France. Hop ! Et Joon sont donc sur la sellette. La possibilité d’un arrêt pur et simple des activités de Joon ne serait pas d’actualité, la direction ayant démenti des informations du Figaro sur le sujet. Ce d’autant que le recrutement de nouveaux PNC se poursuit pour Joon, qui comptera bientôt 700 hôtesses et stewards, soit 200 de plus qu’actuellement. 

Joon pourrait intégrer Air France, mais il reste à voir comment seront gérés les contrats de travail des PNC de la compagnie. Pas question en effet d’avoir plusieurs types de contrats pour le même poste au sein d’Air France… Benjamin Smith, qui doit encore présenter son projet pour la compagnie aérienne, est déjà parvenu à ramener la paix sociale au sein du groupe, ce qui n’était pas une sinécure. Une fois qu’il aura soldé l’héritage de son prédécesseur Jean-Marc Janaillac (qui avait créé Joon), il lui faudra relancer la marque.



Tags : Joon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook