Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'argent liquide est en sursis en Chine





Le 23 Juillet 2017, par

La Chine pourrait être le premier pays à se passer complètement de l'argent liquide d'ici dix ans. C'est ce que pense le China Market Research Group, qui a calculé que le marché du paiement mobile en Chine est 40 à 50 fois plus important que le marché américain.


En 2016, la valeur des biens achetés depuis un appareil mobile a été multipliée par trois. Elle a atteint les 5 000 milliards d'euros, selon une étude d'iResearch. Les consommateurs chinois, en particulier dans les grandes villes, ont désormais l'habitude de payer à peu près tout avec leur smartphone, que ce soit les achats les plus onéreux (billets d'avion) aux biens de consommation courante tels que les repas ou les légumes du marché. Tout passe par des codes QR que les applications mobiles numérisent. La transaction se réalise très rapidement.

Cette expansion phénoménale du paiement mobile est la conséquence de la puissance des deux géants du secteur, Alipay, propriété d'Alibaba, et WeChat Pay, filiale du groupe Tencent. Des mastodontes, qui comptent des centaines de millions d'utilisateurs. Et les commerçants ont pris le pli dans la foulée de leurs clients : certains d'entre eux n'acceptent plus les paiements en espèces. Quant à la carte bancaire, elle n'a pas vraiment pu s'imposer malgré une généralisation dans les années 2000.

Les espèces représentaient pourtant 61% de la valeur des paiements en 2010. Le changement a été rapide et brutal puisqu'en 2020, les pièces et les billets ne compteront plus que pour 30% des paiements. La situation chinoise est suivie de près par d'autres pays, dont des marchés émergents pour qui les paiements par smartphones interposés constituent une réponse à la corruption.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook