Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’épargne Covid dépasse les 150 milliards d’euros fin juin 2021





Le 7 Septembre 2021, par Paolo Garoscio

La crise de la Covid-19 a conduit les Français à fortement épargner, et surtout à « sur-épargner ». Dans son rapport annuel sur l’épargne réglementée, publiée le 7 septembre 2021, la Banque de France revient sur celle qui a été appelée « l’épargne Covid », le surplus d’épargne lié à la crise sanitaire. Elle continue d’augmenter depuis début 2021.


157 milliards d’euros de surplus d’épargne

Pixabay/USAresieblogger
Pixabay/USAresieblogger
La situation exceptionnelle de la crise sanitaire, marquée par les confinements et les aides d’État, a permis aux ménages français de cumuler une quantité d’épargne inédite. En 18 mois, soit entre début 2020 et fin juin 2021, la Banque de France estime ce surplus d’épargne à 157 milliards d’euros. Un montant en hausse constante.

Depuis le début de l’année 2021, malgré une situation sanitaire qui s’est améliorée, le surplus d’épargne a continué de croître de 47 milliards d’euros en six mois. En moyenne, c’est moins que les 55 milliards d’euros tous les six mois épargnés par les ménages français en 2020, mais le montant reste très élevé. Il devient donc stratégique pour le gouvernement de faire en sorte que les ménages mobilisent cet épargne.

2020 : année historique pour l’épargne réglementée

« Les perspectives de conversion du surplus d’épargne financière des ménages français en consommation représentent un enjeu essentiel pour la reprise », écrit François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, dans l’avant-propos du rapport. Il faut dire qu’avec 814 milliards d’euros déposés sur les produits d’épargne réglementée fin 2020, le potentiel de croissance est majeur pour le pays. Surtout que ce sont les livrets A et LDDS qui en captent plus de la moitié : 429 milliards d’euros fin 2020 pour les deux livrets défiscalisés.

Toutefois, malgré l’année exceptionnelle, la Banque de France tient à souligner que l’épargne réglementée ne représentait, fin 2020, que 14% des 5.665 milliards d’euros que représente le patrimoine financier des ménages français. Un taux stable, puisque l’épargne réglementée représentait 15% du patrimoine financier, en moyenne sur les dix années précédentes.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook