Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’idée du 49.3 pour le PLF 2023 ne plaît pas aux Français





Le 18 Octobre 2022, par Paolo Garoscio

La perte de la majorité absolue à l’Assemblée nationale met le gouvernement dans la difficulté : les oppositions ont à plusieurs reprises adopté des textes malgré l’avis de l’exécutif, qui craint désormais de ne pas réussir à faire adopter son projet de loi de Finances pour 2023. Depuis des semaines, la possibilité de l’utilisation de l’article 49.3 est envisagée, mais les Français y sont fortement opposés.


Deux tiers des Français ne veulent pas de 49.3

Si le gouvernement n’a pas besoin de demander l’aval des Français pour utiliser l’article 49.3 de la Constitution, ce qu’il a déjà fait dans le passé, il risque ainsi faisant de s’attirer les foudres de la population. Selon un sondage Elabe pour BFMTV, dévoilé le 18 octobre 2022, la majorité des Français sont en effet opposés au passage en force envisagé par le gouvernement.

Dans le détail, ils sont deux tiers (66%), à être « opposés » à l’utilisation de l’article 49.3, selon le sondage. Un tiers est même « tout à fait opposé » à cette idée. Inversement, 26% des interrogés se disent « plutôt favorables » au 49.3, tandis qu’ils ne sont que 7% à être « tout à fait favorables » à ce que la loi de Finances soit adoptée sans vote du Parlement.

Une opposition qui traverses les clivages

L’ensemble des électeurs des partis d’opposition est en majorité défavorable à l’idée du 49.3. Si chez Les Républicains, une petite majorité s’y oppose (55%), elle atteint plus de 70% chez les électeurs de gauche (79% chez LFI) et trois quarts chez les électeurs de l’extrême-droite. De fait, seuls les sympathisants du parti présidentiel Renaissance sont majoritairement favorables au projet du gouvernement (68%).

Selon le sondage Elabe, l’opposition se ressent également dans l’ensemble de la population, indépendamment de la classe sociale. Les jeunes (18-24 ans) y sont les moins opposés (60%), tandis que les ouvriers sont à 75% contre le 49.3.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook