Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Cour des comptes déplore une dette toujours aussi importante





Le 19 Mai 2018, par Olivier Sancerre

La Cour des comptes n'est pas tendre avec les gouvernements qui se sont succédé en 2017 : aucun d'entre eux n'est parvenu à réduire significativement le poids de la dette.


Les sages de la Cour des comptes ne sont pas convaincus des efforts réalisés par le dernier gouvernement de François Hollande et le premier d'Emmanuel Macron concernant leur maîtrise des dépenses publiques et la réduction du poids de la dette. Les conclusions du rapport annuel, qui sera présenté la semaine prochaine, ont été publiées par Le Monde. « En 2017, l'amélioration très limitée du déficit résulte d'une forte hausse, tant des dépenses que des recettes », explique l'institution. Le déficit de l'État a été de 67,8 milliards d'euros, soit légèrement moins qu'en 2016 (69,1 milliards).

Ce recul modeste ne permet de faire baisser significativement le ratio de la dette publique en fonction du PIB : 96,6% en 2016, 96,8% en 2017. La Cour des comptes pointe une progression des dépenses fiscales et de la dette. Elle prévient aussi du risque de remontée des taux d'intérêt, qui va peser sur les perspectives de redressement des comptes. Les sages ont également relevé une hausse importante (4,8%) des dépenses de personnel et de fonctionnement de certains ministères, ce qui représente 10,6 milliards d'euros de plus qui pèsent sur les comptes publics. Du jamais vu depuis 2007…

Ce niveau de dette qui ne reflue pas intervient alors que les rentrées fiscales pour les caisses de l'État sont au beau fixe : la croissance enregistrée en 2017 (2,2%) a permis de faire rentrer beaucoup d'argent frais. « Le produit de tous les grands impôts augmente », note la Cour, et pourtant rien n'est fait ou si peu pour réduire le poids de la dette. Le gouvernement d'Emmanuel Macron s'est engagé à abaisser les dépenses publiques et les prélèvements obligatoires d'ici à 2022.



Tags : dette

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook