Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France va emprunter 270 milliards d'euros en 2023





Le 28 Septembre 2022, par François Lapierre

Pour financer ses besoins, l'État va lever 270 milliards d'euros sur les marchés financiers en 2023. Un montant qui fait figure de record dans un contexte où emprunter est beaucoup plus cher en raison de la hausse des taux.


Financer les besoins du pays

Le déficit de l'État et le renouvellement des dettes vont coûter cher à la France l'année prochaine. 270 milliards d'euros, selon l'Agence France Trésor en charge de placer la dette du pays sur les marchés financiers ! Un montant qui représente un record, relève le directeur de l'agence Cyril Rousseau, mais qui reste à un niveau stable par rapport à 2022. La France va emprunter l'équivalent de 9,8% de son produit intérieur brut, contre 11,3% en 2020.

Ce montant d'emprunt dépasse tout de même de 10 milliards d'euros celui levé en 2021 et en 2022. Néanmoins, la situation n'est plus aussi favorable pour les emprunteurs : « 2022 s'est traduit par l'entrée dans un cycle de hausse des taux pour la première fois depuis une décennie », observe Cyril Rousseau, tandis que l'environnement subit une « grande incertitude ».

Des taux en forte hausse

En tout début d'année, le taux à 10 ans de l'emprunt français était fixé à 0,2% seulement. Ce lundi, cette échéance atteignait 2,71%, du jamais vu en dix ans… Le taux moyen d'emprunt est de 1,18% depuis janvier, alors qu'il était négatif (-0,05%) en 2021. Dans le budget 2023, le gouvernement prévoit une charge de la dette è 60 milliards d'euros.

Néanmoins, rien ne sert de paniquer. En effet, la durée de vie de la dette tricolore est de huit ans, et elle est très majoritairement à taux fixe (90%). Les effets de cette hausse des taux vont mettre un certain temps avant de se faire sentir. Par ailleurs, la signature de la France demeure d'une très grande qualité et le pays n'aura aucun mal à lever des financements.



Tags : dette

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook