Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La TVA unique dans l'Union européenne est en marche, ou presque





Le 10 Avril 2016, par

La fraude à la TVA représente un manque à gagner de 170 milliards d'euros pour l'ensemble de l'Union européenne : un chiffre gigantesque qui prive les États de marges de manœuvre pour relancer l'activité.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Des entreprises mal intentionnées savent parfaitement exploiter les failles dans le gruyère des législations fiscales des États membres de l'Union européenne. La Commission veut y mettre un frein, en poussant l'harmonisation des taux de TVA à travers l'UE. Un chantier colossal, tellement les pays font comme ils l'entendent sans aucune concertation.

Pourtant, l'Union a des règles du jeu en la matière : la TVA ne peut pas être sous les 15%. Mais les pays ont ensuite toute latitude pour alourdir la note (la TVA est de 27% en Hongrie), et surtout les pays membres ont chacun la possibilité d'appliquer des taux réduits, voire aucun taux, sur les biens et les services qu'eux seuls décident.

La Commission veut modifier le système de perception de la taxe pour éviter les fraudes à la TVA des entreprises. L'autre chantier est de réduire la fraude transfrontalière en revoyant régulièrement la liste des biens, services et territoires qui peuvent bénéficie de taux réduits. L'objectif est de créer un « espace de TVA unique », mais le chemin sera encore très long.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tva

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook