Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La mobilisation faiblit à la SNCF





Le 19 Mai 2018, par

La grève à la SNCF a connu pour sa dixième séquence une baisse sensible de la mobilisation. Alors que le « lundi sans cheminots » avait parfaitement rempli son objectif, ces vendredi et samedi ont montré un recul du taux de grévistes.


Ce lundi 14 mai, les syndicats avaient rempli leur objectif : en cette « journée sans cheminots et sans trains », le trafic a été fortement perturbé. Mais ce lundi pourrait n'être qu'un baroud d'honneur, une « journée parenthèse », comme l'a qualifié Mathias Vicherat le directeur général adjoint de la SNCF. Le dirigeant s'est félicité de la « baisse sensible » de la mobilisation pour la nouvelle séquence de la grève perlée qui a débuté vendredi.

Difficile de lui donner tort : avec un taux de grévistes de 15,7%, la mobilisation est sans commune mesure avec les 27,6% enregistrés lundi. C'est même un des taux les plus faibles depuis le début avril et le lancement de ce mouvement social : il est en effet très proche des 14,5% de grévistes du 9 mai. Si les syndicats avaient espéré un rebond après la mobilisation du début de semaine, c'est raté. D'ailleurs, les prévisions de trafic de la SNCF se sont améliorés pour ce samedi : trois TGV ou Transilien sur cinq, deux TER sur cinq, un Intercité sur deux et sept trains internationaux sur dix.

Les cheminots ont également reçu un coup sur la tête. Le tribunal de grande instance de Bobigny a en effet rejeté la demande de référé de la CFDT et de l'Unsa concernant les retenues sur salaire opérées par la SNCF sur les jours de repos pendant la grève. De quoi amputer un peu plus des salaires qui sont déjà réduits par le non-paiement des jours de grève. Une décision sur le fond est néanmoins attendue pour la fin du mois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook