Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le bitcoin connaitra une « fin tragique », prédit Warren Buffett





Le 11 Janvier 2018, par

Le bitcoin et les cryptomonnaies sont en vogue depuis quelques mois. Le bitcoin a largement franchi le seuil des 10 000 $, certains analystes voyant même la devise virtuelle passer le cap des 20 000 $ en 2018. Mais tout le monde ne partage pas le même enthousiasme.


C'est le cas de Warren Buffett, célèbre gestionnaire du fond d'investissement Berkshire Hathaway. L'illustre investisseur, dont la moindre déclaration est analysée dans le détail par les boursicoteurs, n'aime pas le bitcoin et ses clones. La méfiance est de mise : sur la chaîne CNBC, il a ainsi prédit « une fin tragique » pour le bitcoin : « je peux dire avec une quasi-certitude [que les cryptomonnaies] finiront mal ». Sa firme d'investissement ne compte d'ailleurs pas acheter, ni vendre, de bitcoin.

Une position claire et ferme, que Warren Buffett explique simplement : « je rencontre suffisamment de problèmes sur des choses que je connais un peu, pourquoi prendrais-je une position sur quelque chose que je ne connais pas ? ». Le bitcoin et les cryptomonnaies sont techniquement effectivement assez complexes à appréhender. Le patron de Berkshire Hathaway a bâti sa fortune — elle se monte à 88 milliards de dollars — avec des investissements dans des entreprises à l'activité porteuse dont la valorisation est sous-estimée. Le bitcoin n'en fait donc pas partie.

Jamie Dimon a lui une autre lecture de ces cryptomonnaies. Le PDG de la banque J.P. Morgan Chase est revenu sur les propos qu'il tenait en septembre dernier, qualifiant le bitcoin d'escroquerie qui allait mal finir. Il a finalement regretté cette déclaration, en indiquant qu'il attendait la réaction des gouvernements quand le bitcoin deviendra « vraiment important ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bitcoin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook