Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le passeport français parmi les plus puissants au monde





Le 15 Octobre 2018, par

Le passeport français est sur la troisième marche du podium au classement des passeports « les plus puissants », comprendre : celui qui permet de se rendre dans le plus grand nombre de pays sans visa.


Le sésame tricolore permet en effet de se rendre dans 188 pays sans avoir besoin de demander un visa. Début octobre, la France obtenait une exemption de visa de la part de l'Ouzbékistan, ce qui permet au passeport du pays de se retrouver en troisième position, avec l'Allemagne et la Corée du Sud. Ce classement, établi par le cabinet Henley & Partners, sacre le passeport japonais qui permet de se rendre dans 190 destinations sans visa ; en seconde position, se trouve le passeport de Singapour (189 pays). 

Les passeports américain et britannique, qui occupaient conjointement la première place en 2015, reculent à la cinquième position. Ils permettent de se rendre dans 185 destinations sans visa, mais ils n'enregistrent aucun nouveau pays depuis le début de l'année. Au vu de la politique menée par l'administration Trump d'une part, et le Brexit d'autre part, le cabinet note que ces deux passeports ne risquent pas d'évoluer favorablement dans le classement.

En bas du tableau, on retrouve les passeports de pays en guerre et les contrées les plus pauvres. Les passeports afghan et irakien, 106e ex-æquo, ne permettent de se rendre que dans 30 pays sans visa ; 32 pays pour les passeports somalien et syrien (105e) ; 33 destinations pour le passeport pakistanais (104e). Selon Henley & Partners, la plus forte progression de ce classement revient aux Émirats Arabes Unis, dont le passeport est désormais 21e, alors qu'il pointait à la 62e place en 2006.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : passeport

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook