Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le patron et cofondateur de Twitter quitte l'entreprise





Le 1 Décembre 2021, par François Lapierre

Jack Dorsey, le directeur général (et cofondateur) de Twitter, quitte l'entreprise. Le réseau social sera dirigé par le directeur de la technologie, Parag Agrawal, qui devra accélérer la croissance de la société.


Pression des fonds activistes

Jack Dorsey conservera son siège au conseil d'administration de Twitter jusqu'en mai 2022. Ensuite, il voguera vers de nouvelles aventures, alors qu'il était revenu à la tête de l'entreprise en 2015 pour l'aider à passer un cap difficile à l'époque. C'est en 2006 que le réseau social voit le jour, qu'il avait quitté une première fois en 2008 sous la pression des autres fondateurs. Mais quand il revient à la barre, il conserve la casquette de patron de Square, une société de paiement.

Il s'est donc retrouvé à la tête de deux entreprises cotées en Bourse, et selon la rumeur sa préférence penchait très nettement pour Square. Au début de l'année dernière, le fonds Elliott a porté la bataille pour remplacer Dorsey, après tout Twitter vaut bien un directeur général à plein temps ! Si Twitter a multiplié les sources de revenus, notamment sous la forme d'abonnements afin de soutenir l'activité publicitaire du groupe, Jack Dorsey a sans doute senti qu'il était temps de passer à autre chose.

Les défis de Parag Agrawal

Dans un courrier partagé sur Twitter, le quadragénaire n'explicite pas les raisons de son départ. Il écrit toutefois qu'il « aime cette entreprise » et il se dit « triste » de partir. « Je pense qu'il est indispensable qu'une entreprise puisse continuer son chemin sans être sous l'influence ou la direction d'un de ses fondateurs », indique-t-il.

Son successeur, Parag Agrawal, entré chez Twitter en 2011, va devoir confirmer les bonnes dispositions de l'entreprise pour diversifier ses revenus. L'objectif est tout simplement de doubler le chiffre d'affaires et de multiplier les utilisateurs : ils sont 211 millions aujourd'hui, il en faudra 315 millions d'ici deux ans. Une tâche impossible ? Un patron disponible en tout temps sera peut-être à même de mieux y parvenir…



Tags : twitter

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook