Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le poids du vol à l'étalage dans la grande distribution





Le 7 Novembre 2014, par

Le vol à l'étalage est une véritable plaie pour les commerçants et les grandes enseignes. Cette pratique, que l'on regroupe généralement avec les marchandises perdues, les erreurs administratives ou encore le crime organisé sous le nom « démarque inconnue » pèse lourd.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
D'après une enquête réalisée par Checkpoint Systems, le vol à l'étalage représente en France la plus grande part de ces démarques inconnues : 58,5%, soit encore 4,4 milliards d'euros pour le commerce français l'an dernier. Les erreurs des fournisseurs et les pertes administratives représentent respectivement 8% et 16,8% des pertes subies par les enseignes, tandis que les employés indélicats en sont pour 16,7% du total.

Mais c'est donc le vol à l'étalage qui pèse le plus lourd dans les pertes liées à la démarque inconnue. Parmi les produits les plus subtilisés par les Français, les produits de maquillage arrivent en tête (ils sont assez facile à voler), suivi par les articles de mode et les spiritueux. La fin d'année, avec les fêtes de Noël et les nombreuses occasions de réveillonner, est particulièrement propice au vol à l'étalage : les grandes enseignes vont donc se méfier d'autant plus.

L'étendue de la démarque inconnue est importante en France, elle l'est aussi en Europe et dans le monde. Globalement, elle pèse 1,29% des revenus des grandes enseignes, ou encore rien moins que 96,8 milliards d'euros sur la planète ! En France, elle compte pour 1,09% du chiffre d'affaires de la grande distribution, c'est moins qu'en Europe (1,13%) ou dans le monde (1,29%). Mais c'est la Finlande qui détient le record mondial, avec 1,39%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook