Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le revenu de base pourrait être expérimenté par huit départements





Le 26 Novembre 2017, par

C'était une des mesures phare du candidat malheureux à l'élection présidentielle, Benoît Hamon : le revenu universel d'existence. Un dispositif ambitieux visant à octroyer à tous une certaine somme pour leur permettre de subvenir à leurs besoins de base.


Dans son programme, Benoît Hamon avait fixé le versement d'un revenu universel d'existence aux Français gagnant moins de 1,9 SMIC. Il ne s'agissait pas d'une somme fixe, mais d'un montant modulé en fonction des revenus du travail, et de diverses autres allocations. Le revenu de base serait la somme de toutes les prestations sociales combinées en un seul versement.

Ce revenu de base n'est pas mort avec la défaite du candidat du Parti socialise à la présidentielle. Huit départements, par l'entreprise d'une tribune parue dans le Journal du dimanche, se disent prêts à expérimenter un tel principe. Les présidents (socialistes) de conseils départementaux ont signé, « sans dogmatisme » pour tester la mise en place du revenu universel : l'Ariège, l'Aude, le Gers, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Ille-et-Vilaine, la Meurthe-et-Moselle et la Seine-Saint-Denis.

Ces édiles ont « l'intuition que l'émergence [du revenu universel] est l'occasion de porter un nouveau regard sur les défis du présent », alors que le Revenu de solidarité active (RSA) manque d'efficacité, selon les signataires. « Nous sommes les témoins des profondes mutations qui affectent la société : l'intensification et la diversification de la précarité, l'éclatement du salariat, l'érosion des liens sociaux, et même la perte d'estime de soi ». Le revenu universel d'existence pourrait être une réponse à ces maux, estiment ces départements, « sans certitude » soulignent-ils.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook