Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les TGV ne sont pas suffisamment rentables





Le 20 Octobre 2014, par

Le TGV, fleuron de la SNCF et fierté française, a un gros problème : il n'est pas rentable. C'est du moins la conclusion de la Cour des comptes dans un rapport qui doit être présenté ce jeudi 23 octobre et dont les premiers enseignements ont été publiés par le magazine Contexte.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Des six lignes à grande vitesse étudiées, aucune n'atteint les objectifs de rentabilité, dénonce la Cour des comptes. C'est le cas, par exemple, des lignes LGV Nord et LGV Méditerranée. La rentabilité de la première se limite à 3%, alors que la SNCF en attendait 12,9%. La seconde se contente de 4,1%, au lieu des 8% précédemment estimés. Pire encore, les estimations de trafic sur lesquelles se base Réseau ferré de France (RFF) pour les futures portions de TGV, comme le tronçon Poitiers-Limoges, seraient exagérées.

De fait et assez logiquement, la rentabilité est faussée. Cette affaire a des conséquences importantes sur le niveau des subventions, qui peuvent aller jusqu'à 80% afin de faire rouler un TGV. « On constate que les annonces politiques, à haut niveau, confortent solidement les projets avant même que soient menées à bien les phases préliminaires », assurent les sages de la rue Cambon.

Cette rentabilité en berne peut aussi provoquer un sérieux problème à la SNCF au moment de l'ouverture à la concurrence. « Le risque est grand de voir le transporteur national aborder l'inéluctable ouverture à la concurrence de son activité voyageurs dans une position de faiblesse préjudiciable à son avenir », conclut la Cour.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook