Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les commerces craignent une « catastrophe économique »





Le 27 Octobre 2020, par Aurélien Delacroix

Les commerces tirent la sonnette d'alarme : en cas de couvre-feu élargi ou de reconfinement, bon nombre d'entre eux risquent de tout simplement mettre la clé sous la porte.


Risque de fermetures

Une « catastrophe économique » : c'est la crainte du Conseil du Commerce de France (CDCF), qui tire la sonnette d'alarme dans un communiqué. En substance, les commerces veulent continuer à travailler même en cas de reconfinement partiel ou généralisé, ou un couvre-feu plus étendu. « Il est important de donner la possibilité à tous les commerces, y compris ceux qui avaient été considérés comme non essentiels de continuer à commercer, pour éviter une catastrophe économique », écrit le Conseil, qui regroupe une trentaine de fédérations de commerçants. 

La catastrophe économique, c'est ce que tout le monde veut éviter, mais au vu de la hausse des cas de contamination depuis ces derniers jours et de la deuxième vague qui s'annonce de plus en plus forte, des « décisions difficiles » vont devoir être prises, a prévenu Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur. Des conseils de défense vont avoir lieu cette semaine, et Emmanuel Macron va devoir trancher. Plusieurs hypothèses sont sur la table, mais il faut s'attendre à un sérieux tour de vis sanitaire.

Participer aux décisions

Les commerçants expliquent qu'après deux hivers « perturbés par les gilets jaunes et les mouvements sociaux et la crise sanitaire qui dure », ils ne pourront pas supporter de nouvelles fermetures de pans entiers de l'activité économique. Les professionnels jouent de malchance, car la période qui s'ouvre, celle des fêtes de fin d'année, représente traditionnellement une part importante de leur chiffre d'affaires. Ils veulent absolument éviter que les consommateurs décident de faire leurs achats de Noël sur Amazon et consorts.

Le CDCF demande ainsi qu'on ne pousse pas les consommateurs « à se rendre sur les plateformes des pure players internationaux pour reporter en ligne leurs achats de fin d'année ». C'est pourquoi les commerçants veulent être associés « le plus en amont possible », afin de pouvoir continuer à « accueillir les clients dans les magasins en tout sécurité ». Le gouvernement l'entendra-t-il ?



Tags : commerce

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook