Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les coûts élevés de l’alcool au travail au Royaume-Uni





Le 30 Juin 2019, par

Les salariés anglais qui viennent au travail avec de l’alcool dans le sang coûtent très cher à l’économie britannique.


Outre-Manche, il est assez fréquent de voir les salariés quitter le bureau le soir pour aller prendre un verre avec les collègues. Un moyen convivial pour terminer la journée et décompresser… mais une pratique qui pèse sur l’économie du pays ! Selon une enquête de l’institut londonien de l’alcoologie (IAS), l’impact des « gueules de bois » au bureau s’élève à 1,4 milliard de livres par an (environ 1,56 milliard d’euros). Un chiffre obtenu auprès de 3 400 salariés, qui admettent être 39% moins productif quand ils ont bu. Une productivité en recul y compris chez ceux qui consomment moins d’alcool.

 

L’IAS appelle le gouvernement à revoir ses estimations de l’impact de la consommation d’alcool chez les salariés. L’institut indique que les pouvoirs publics sous-estiment les coûts liés à l’alcoolémie au bureau. La même étude indique que les salariés qui sont les plus susceptibles de venir au travail avec de l’alcool dans le sang sont ceux qui gagnent le plus.

 

Ainsi, la même étude montre que 55% des employés gagnant plus de 60 000 livres par an se sont déjà rendus au bureau en état d’ébriété ou avec la gueule de bois. Cela a été le cas pour 29% seulement des salariés touchant moins de 10 000 livres par an. Voilà qui devrait en tout cas pousser les autorités britanniques à mettre en place des opérations de sensibilisation aux risques posés par l’alcool au travail.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Royaume-Uni

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook