Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les facteurs de La Poste chargés de surveiller les petites gares de la SNCF





Le 26 Décembre 2018, par La Rédaction

Le métier de facteur ne consiste plus seulement à livrer le courrier. Une expérimentation menée dans les Hauts-de-France permet à plusieurs d’entre eux de surveiller des gares TER.


Depuis le mois d’octobre, 19 facteurs volontaires vérifie que tout va bien dans la gare TER la plus proche. Cette ronde de surveillance a lieu une à deux fois par mois, rapporte Le Parisien. Les gares visitées par les postiers n’accueillent aucun personnel de la SNCF, ce sont de petites haltes qui comptent « rarement » plus de deux quais et dont les équipements sont limités au « strict nécessaire », rassure la SNCF. Pas question que les postiers s’improvisent cheminots.

La mission de ces volontaires est celle de « vigie » : le facteur ne peut se rendre que « dans les zones accessibles au public (…) afin de vérifier qu’il n’y a pas d’anomalies ». La société de transport fournit une liste des équipements à surveiller, tandis qu’une formation aux risques ferroviaires est prévue. Cette expérimentation va s’ouvrir plus largement au mois de mars, avec davantage de gares à surveiller. Les facteurs chargés de ce rôle de vigie sont donc amenés à se multiplier.

Cette nouvelle tâche attribuée aux facteurs de La Poste ne réjouit pas SUD-Rail. Le troisième syndicat de la SNCF ne remet pas en question « l’expertise des salariés de La Poste en matière de distribution de courrier », mais il relève que les métiers de la SNCF nécessitent une « technicité à mettre en œuvre dans un milieu particulier », et que celui-ci nécessite une formation aux risques ferroviaires. Le syndicat comptabilise « près de 2 000 gares » éligibles à ce dispositif.



Tags : sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook