Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les ventes de Renault dans le rouge au premier semestre





Le 17 Juillet 2019, par

Renault a eu le nez fin en mettant en place une stratégie basée sur le low cost : c'est ce qui a permis à la marque au losange de limiter la casse au premier semestre.


Après le groupe PSA, c'est au tour de Renault de dévoiler le bilan du premier semestre 2019. Et à l'instar de son concurrent tricolore, les résultats de Renault ne sont guère reluisants. De janvier à fin juin, la marque au losange a vendu 1,94 million de véhicules (particuliers et utilitaires). Un volume en recul sensible de 6,7% par rapport au même semestre de l'année précédente. Prix de consolation : ces résultats sont meilleurs que l'ensemble du marché mondial qui a dévissé de 7,1% sur la même période… Néanmoins, il n'y a pas là de quoi pavoiser.

Ce d'autant que c'est la marque Renault qui fait tire l'ensemble du groupe vers le bas. Elle accuse en effet une chute de ses ventes de 11,5% avec 1,23 million d'unités vendues… et même de 13,7% si on retire les utilitaires de l'équation. Le constructeur automobile explique que sa marque phare n'a procédé à aucun lancement majeur en début d'année. De plus, le coup d'arrêt des ventes en Iran ainsi que les déconvenues en Argentine et en Turquie ont eu un impact significatif sur les ventes mondiales.

Heureusement, Renault peut compter sur les performance de ses marques low cost. Dacia affiche ainsi une croissance de ses ventes de 4,5% avec 395 000 ventes, tandis que Lada profite d'une haute de 6,8% de ses ventes avec 199 000 véhicules écoulés sur le premier semestre. Renault mise beaucoup sur le lancement de la nouvelle Clio en Europe, mais aussi de son véhicule électrique City K-ZE en Chine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook