Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Luxe : Kering perd des plumes dans un marché au ralenti





Le 26 Octobre 2023, par La rédaction

Le groupe Kering, acteur majeur du secteur du luxe, enregistre une baisse significative de son chiffre d'affaires au troisième trimestre 2023. Alors que ses concurrents parviennent à maintenir une croissance, bien que modérée, Kering fait face à un repli de 13 %, notamment imputable à une chute des ventes de sa marque phare, Gucci.


Une année difficile pour le secteur du luxe

Le groupe Kering, mastodonte du secteur du luxe, traverse une période compliquée avec un recul de 13 % de son chiffre d'affaires au troisième trimestre de 2023, s'élevant à 4,464 milliards d'euros. Ce repli s'écarte des prévisions établies par Bloomberg et FactSet, qui tablaient respectivement sur 4,551 et 4,515 milliards d'euros. Ce ralentissement est notamment marqué par une chute de 14 % des ventes de sa marque phare, Gucci, qui occupe plus de la moitié du chiffre d'affaires du groupe.

La stagnation de l'activité n'est pas un phénomène isolé à Kering, mais le groupe subit une décélération plus marquée que ses concurrents LVMH, L'Oréal et Hermès, qui enregistrent des croissances de 1 %, 4,5 % et 7,3 % respectivement. Luca Solca, analyste chez Bernstein, a noté que le troisième trimestre de cette année était confronté à des « comparaisons plus difficiles », soulignant une modération dans les dépenses des consommateurs. 

Croissance ralentie sur plusieurs marchés

Par ailleurs, une note du groupe financier Hargreaves Lansdown pointe du doigt une croissance plus lente que prévue en Chine, un marché clé pour Kering, ainsi qu'une normalisation des dépenses par les consommateurs européens et américains. Outre Gucci, les ventes d'Yves Saint Laurent, une autre marque du groupe, sont également en retrait de 16 % à 768 millions d'euros. Bottega Veneta et les « autres maisons » qui comprennent la marque Balenciaga voient leur chiffre d'affaires baisser de 13 % et 19 % respectivement. À l'inverse, la division Kering Eyewear connaît une croissance notable de 31 % à 333 millions d'euros.

En dépit de cette période difficile, Kering cherche des solutions pour redresser la barre. « L'organisation du groupe que nous avons mise en place en juillet nous permettra de mieux piloter nos Maisons dans les conditions de marché actuelles et de reconquérir nos positions et notre influence », a déclaré François-Henri Pinault, le PDG du groupe. 



Tags : luxe

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook