Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Marks & Spencer : fermeture des magasins français





Le 8 Novembre 2016, par

L’aventure Marks & Spencer en France aura pas duré très longtemps. L’enseigne britannique a annoncé un plan drastique d’économies : une centaine de magasins vont fermer dans le monde, dont 7 en France.


Ces fermetures concernent tous les magasins Marks & Spencer gérés en direct par le groupe : il y a l’enseigne des Champs Elysées, celle du centre commercial Beaugrenelle à Paris, une à la gare Saint Lazare… Seuls les magasins alimentaires franchisés — il y en a onze en tout — resteront ouverts. Les emplois de 500 personnes sont touchés en France.

Depuis l’ouverture de ces magasins en France, en 2011, le groupe a perdu de l’argent. Les boutiques « en propre » sont déficitaires sur l’exercice 2015/2016, à hauteur de 26 millions d’euros. C’est ce qui explique pourquoi les magasins français seront amenés à fermer, sans doute d’ici un an, en novembre 2017.

Un processus de consultation va s’engager avec les instances représentatives du personnel, a par ailleurs annoncé le groupe. Dans les dix pays où l’enseigne compte fermer des magasins, les boutiques Marks & Spencer ont perdu un total de 50 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 190 millions d’euros. C’est au Royaume-Uni où l’entreprise va procéder à un maximum de fermetures : une soixantaine vont ainsi fermer leurs portes d’ici cinq ans.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale
















Rss
Twitter
Facebook