Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Méfiez-vous des faux sites administratifs





Le 17 Septembre 2018, par Paul Malo

Chaque année, environ un million de personnes se laissent tromper par de faux sites administratifs, met en garde le gouvernement.


Plus de 2300 réclamations

Le gouvernement a lancé lundi 17 septembre une campagne de prévention contre les faux sites administratifs. Son but : sensibiliser les usagers à ces sites de plus en plus nombreux qui facturent des services généralement gratuits, tels que les demandes d'extrait d'acte de naissance.  Ainsi, selon la DGCCRF,  "en 2016, plus de 2.300 réclamations concernant des demandes d'extrait de casier judiciaire non reçus ont été signalées par le Casier judiciaire national, dont 300 réclamations sont issues d'usagers ayant payé leur extrait de casier judiciaire sur des sites non officiels."

Une liste de conseils pour ne pas se faire piéger

Marianne, couleurs bleu-blanc-rouge, achats de mots-clés… Au total, une une douzaine de nébuleuses, chacune à l'origine de plusieurs sites illégaux, ont été identifiées par les agents de la DGCCRF. Certaines ont déjà fait l'objet de procès-verbaux de délits pour pratiques commerciales trompeuses, un juge d'instruction s’étant vu confier trois dossiers précis. Le ministère publie par ailleurs une liste de conseils afin d’éviter de se faire piéger par de tels sites frauduleux.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook