Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Mercedes : au final, 15.000 emplois supprimés ?





Le 11 Février 2020, par Paolo Garoscio

Mercedes, filiale du géant Daimler et marque-phare de ce dernier, doit faire face aux grands changements en cours dans l’industrie automobile et, notamment, l’arrivée des motorisations électriques. Encore anecdotiques dans les ventes, elles augmentent et le constructeur comme ses concurrents ne peuvent pas en faire l’impasse.


Une restructuration massive chez Mercedes

Pixabay/MikesPhotos
Pixabay/MikesPhotos
La transformation de l’industrie automobile passe par l’électrique, entre autres, ce qui contraint le constructeur à revoir son cahier des charges mais également ses lignes de production et toute la logistique. De fait, ces changements entraînent des investissements massifs afin de ne pas rater le coche et perdre du terrain face aux concurrents directs comme Audi mais également aux nouveaux arrivants comme Tesla.

Mercedes ne peut toutefois pas réaliser ces investissements sans les compenser ce qui explique qu’en novembre 2019 le constructeur ait annoncé un plan de suppression de postes de près de 10.000 personnes partout dans le monde. Objectif : réduire ses coûts de près d’un milliard d’euros sur trois ans, le plan devrait avoir lieu entre 2020 et 2022.

5.000 postes supprimés de plus et des modèles sacrifiés

Finalement, selon les informations obtenues par la presse allemande le 10 février 2020, ce ne sont pas 10.000 mais bien 15.000 postes que la marque veut supprimer dans le monde à l'horizon de 2022. De quoi engendrer des économies estimées à 1,4 milliard d’euros et conserver, de fait, une rentabilité au-dessus de 5%.

Mais le changement de stratégie ne va pas seulement coûter l’emploi à des milliers de personnes : certains fans de la marque pourraient être déçus de la réduction de la gamme qui se prépare chez Mercedes. Le groupe a en effet décidé d’arrêter la production des modèles dits « de niche » comme les Classe S coupé et cabriolet ou encore le pick-up Classe X. Des modèles dont les ventes restent faibles et qui ne rentrent pas dans un plan de rationalisation des coûts de production.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook