Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Michel-Édouard Leclerc sème la zizanie aux États généraux de l'alimentation





Le 28 Septembre 2017, par Olivier Sancerre

Michel-Édouard Leclerc n'y est pas allé de main mort, alors que les États généraux de l'alimentation se sont ouverts. Sur son blog, le patron de l'enseigne du même nom prévient : sous prétexte d'aider les agriculteurs, les prix de milliers d'articles alimentaires vont augmenter de 5 à 15%.


Le distributeur craint que ces États généraux aient pour conséquence une forte augmentation des prix. Ces derniers ont pour objectif de trouver des solutions afin d'améliorer les revenus des agriculteurs. Parmi les solutions envisagées, l'encadrement des promotions ainsi qu'une hausse du seuil de revente à perte (SRP) qui pourrait s'échelonner entre 12 à 17%. Michel-Édouard Leclerc craint que ces mesures pèsent sur le prix des produits vendus aux consommateurs.

Mais d'après les participants aux États généraux, ces dispositifs ne feront guère varier les prix. Un industriel évoque une inflation globale de 0,05% dont l'impact serait quasi-nul. Pour Christiane Lambert, la présidente de la FNSEA (agriculteurs), les déclarations du distributeur sont fausses : « ce n'est pas normal qu'il essaye de brandir le chiffon rouge de cette façon-là », s'est-elle insurgée au micro de RTL. Michel-Edouard Leclerc n'est pas le » défenseur des agriculteurs », « il a plutôt contribué à beaucoup nous enterrer depuis longtemps ».

Selon ses calculs, les mesures discutées durant les États généraux ne représenteront que quelques centimes supplémentaires sur le prix d'un litre de lait. « De l'ordre de 1 à 1,5% », mais certainement pas 15% comme l'a écrit le patron de Leclerc. Ces réflexions sur l'alimentation s'achèveront mi-décembre avec un rendu des conclusions. Le président de la République est attendu le 11 octobre.



Tags : leclerc

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook