Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moins de croissance en 2022, mais une cagnotte de 50 milliards d'euros





Le 30 Juin 2022, par Olivier Sancerre

La situation économique s'est assombrie depuis le début de l'année, obligeant Bercy à revoir à la baisse (et fortement) ses prévisions de croissance. En revanche, tout n'est pas sombre sur le front de l'économie.


La croissance en prend un coup

Dans son projet de finances rectificatif, le ministère de l'Économie a révélé de nouvelles prévisions qui confirment les difficultés conjoncturelles actuelles : guerre en Ukraine, inflation galopante, confinements en Chine… La croissance devrait ainsi s'établir non plus à 4% comme précédemment espéré, mais à 2,5% seulement. Une baisse de rythme visible au premier trimestre avec cette contraction surprise (-0,2%) de l'économie.

Par ailleurs, l'inflation devrait être de 5% plutôt que de 1,5% comme initialement prévu. Un niveau très élevé, mais il aurait pu l'être encore plus sans les différentes mesures de soutien au pouvoir d'achat comme le bouclier tarifaire, la remise sur les carburants à la pompe, etc. Bercy estime que ces dispositifs ont permis de contenir l'inflation de 1,5 point : sans eux, la hausse des prix sur l'année aurait donc été de 6,5%.

Des recettes fiscales en forte hausse

Toutefois, l'économie française ne se porte pas si mal. La consommation par exemple est toujours très bien orientée : l'Insee a ainsi mesuré une hausse de 5,2% au mois de mai par rapport à l'an dernier. Et sur le front de l'emploi, la situation est elle aussi bien engagée : le solde net de créations d'emplois sera de 115.000 sur l'ensemble de l'année. C'est un rythme moins soutenu qu'en 2021, mais ce n'est pas si mal !

Les recettes fiscales et sociales seront telles que l'État va dégager une « cagnotte » de 50 milliards d'euros cette année. Une manne qui permettra de financer les mesures de soutien au pouvoir d'achat. Bercy a également indiqué que la dette devrait être de 112% du PIB, au lieu des 113,5% estimés précédemment. La prévision de déficit est de 5%, sans changement.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook