Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nucléaire : la centrale de Fessenheim fermera en 2022





Le 6 Octobre 2018, par

Cette fois, c'est la bonne… ou presque. La centrale nucléaire de Fessenheim fermera d'ici 2022 selon François de Rugy le ministre de la Transition écologique. Qui prend acte de l'incapacité d'EDF à mettre en service l'EPR de Flamanville.


Le gouvernement a décidé de déconnecter le dossier de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) avec le lancement de l'EPR de Flamanville (Manche). Ce réacteur de troisième génération aurait dû entrer en service en 2012, mais de nombreux incidents ont repoussé le lancement de la production d'électricité de la centrale. Les coûts des travaux ont explosé (la facture a été multipliée par trois à plus de 10 milliards d'euros), et l'opérateur est dans l'impossibilité de donner une date pour le raccordement de l'EPR au réseau national.

Or, il était entendu que la mise en route de l'EPR de Flamanville allait de pair avec la fermeture de la centrale de Fessenheim, la plus ancienne de France. Ce jeudi, François de Rugy, qui a récemment pris la place de Nicolas Hulot dans le fauteuil de ministre de la Transition écologique, a indiqué que la doyenne des centrales françaises allait fermer d'ici 2022, que l'EPR soit mis en service ou non.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement travaille sur la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour la période 2018 à 2022. Ce calendrier doit contenir des dispositions pour plafonner la production d'électricité d'origine nucléaire. De fait, il devrait être possible de fermer la centrale de Fessenheim sans qu'il soit nécessaire que l'EPR en compense la production. Dans l'intervalle, les pouvoirs publics vont mettre sur la table une enveloppe de 10 millions d'euros pour la reconversion économique de la zone autour de la centrale du Haut-Rhin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : nucléaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook