Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pernod Ricard toujours à la peine en Chine





Le 11 Février 2016, par Aurélien Delacroix

Le groupe Pernod Ricard n’arrive pas à imposer ses produits en Chine. Le spécialiste des vins et spiritueux souffre du ralentissement économique du pays, mais également des mesures anti-corruption qui frappent les produits de luxe étrangers.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
L’entreprise ne prévoit pas d’amélioration en Chine sur l’exercice 2015 - 2016. Pire, Pernod Ricard a annoncé que la baisse de ses ventes au pays seraient comprise entre 5 et 10%. Un chiffre important qui s’ajoute au recul du chiffre d’affaires sur durant le deuxième trimestre fiscal de la société : -2%. Et le premier trimestre n’avait pas été meilleur, avec une baisse plus forte encore de 9%.

Cela s’explique entre autres par le déstockage de cognac suite aux mesures anti-corruption prises par le gouvernement chinois il y a trois ans. Pernod Ricard a eu beau jeu d’annoncer être le premier à avoir débuté le déstockage de ses produits, la concurrence a largement rattrapé son retard : du côté d’Hennessy (LVMH), les stocks ont été complètement purgés, par exemple.

L’absence d’amélioration en Chine jette une ombre sur les résultats de Pernod Ricard, qui signe par ailleurs une progression de 3% aux États-Unis au premier semestre, où l’engouement pour les alcools bruns ne faiblit pas. En Europe, la croissance a été de 1% sur la même période.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook