Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pétrole : les prix devraient rester très bas





Le 9 Février 2016, par

Ceux qui ont parié sur une remontée des prix du pétrole en seront pour leurs frais. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) douche leurs espoirs dans un rapport qui confirme la faiblesse des cours du baril.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Sur fond de rumeurs, le prix du baril de pétrole avait récemment dépassé le seuil des 30$, mais cette embellie ne devrait pas durer longtemps. L’AIE estime en effet que le risque de baisse à court terme s’est « accentué ». En cause : les difficultés que rencontrent les pays producteurs de pétrole à s’entendre entre eux.

Les prix ne vont pas remonter, prédit l’AIE : « La spéculation continuelle sur un accord entre l'Opep et les principaux producteurs non-Opep en vue de réduire la production n'est rien d'autre que de la spéculation ». La possibilité d’une réduction de la production de pétrole est « très faible », prévient l’agence.

Il est même probable que l’offre continue d’être abondante : les pays de l’Opep, Iran, Irak et Arabie Saoudite en tête, ont en effet produit plus de 32 millions de barils par jour au mois de janvier, soit 280 000 barils de plus par rapport à décembre. Les pays hors Opep ont eux moins pompé de pétrole, aboutissant à un repli de 200 000 barils/jour en janvier. Mais la demande est moins importante avec le ralentissement de l’économie en Chine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pétrole

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook