Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Prêt à taux zéro : le gouvernement revoit sa copie





Le 28 Septembre 2023, par François Lapierre

Après avoir fortement restreint l'accès au prêt à taux zéro (PTZ) en juin dernier, le gouvernement français s'apprête à assouplir ces conditions. Ces ajustements visent à soutenir les ménages modestes et les classes moyennes dans l'acquisition d'une résidence principale.


Élargir l'accès au prêt à taux zéro

L'accès au prêt à taux zéro, initialement réservé aux ménages modestes, avait été sévèrement limité pour des raisons budgétaires en juin de cette année. Bruno Le Maire a proposé de réviser ce barème afin de l'ouvrir à davantage de jeunes ménages. « Nous avions décidé de le resserrer pour des raisons budgétaires : je propose que nous révisions le barème du PTZ pour qu'il y ait plus de jeunes ménages qui puissent y avoir accès et que nous revoyons les critères pour créer plus de flexibilité », a déclaré le ministre.

Par ailleurs, le gouvernement envisage de financer cet assouplissement grâce à une partie des économies générées par une réforme annoncée au printemps dernier. Cette décision a été confirmée par un membre de la majorité, qui a souligné que l'objectif politique était « d'aider les classes moyennes ».

Crise du marché immobilier

Le recentrage du prêt à taux zéro, prévu initialement pour l'année prochaine, avait suscité de vives réactions aussi bien de la part des professionnels du logement que des politiques. « Le gouvernement exclut de l'accession à la propriété près de 60 % des ménages dans 93 % du territoire », avait même dénoncé Dominique Estrosi Sassone, sénatrice LR. Selon les données les plus récentes de la Société de gestion des financements et de la garantie de l'accession sociale à la propriété (SGFGAS), le nombre de PTZ accordés en 2022 s'est élevé à un peu plus de 63.000, marquant une baisse de 17 % par rapport à l'année précédente. 

De plus, au premier trimestre 2023, la chute s'est encore accentuée à -26 % sur un an, parallèlement à la baisse générale des crédits accordés par les banques. Alors que le secteur du logement traverse une période difficile, cette nouvelle annonce semble être une réponse partielle aux inquiétudes soulevées. Toutefois, il reste à voir dans quelle mesure cet assouplissement des conditions d'accès au PTZ pourra réellement contribuer à résoudre les problèmes de logement que connaît actuellement le pays.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook