Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Rafales : le Qatar en achète 24 unités





Le 30 Avril 2015, par

Bonne nouvelle pour l'industrie militaire française et surtout pour Dassault aviation : un nouveau contrat de vente pour des avions de type Rafale a été signé ce jeudi 30 avril 2015. Cette fois c'est le Qatar qui les a commandés. La signature définitive du contrat se fera à Doha, capitale du Qatar, le 4 mai 2014. Pour l'occasion le Président de la République fera le déplacement.


Shutterstick/economiematin
Shutterstick/economiematin
Le gouvernement commençait à ne plus y croire mais finalement l'avion Rafale développé par Dassault Aviation a pris son envol. Le premier contrat avait été signé en février 2015 avec l'Egypte, puis en avril l'Inde en a achetés et maintenant c'est le Qatar. Un troisième contrat en moins de 6 mois qui est très bien venu alors que la France est en crise.

" Avec ce nouveau succès à l'exportation, l'avion Rafale confirme ses qualités, éprouvées dans l'armée de l'air et la marine françaises" écrit le gouvernement dans son communiqué dans lequel il ne manque pas de féliciter ses équipes pour ces ventes réussies.

Le contrat, qui profitera à Dassault Aviation, Thalès ou encore Snecma (filiale du groupe Safran) est de 6,3 milliards d'euros selon le gouvernement. Un véritable succès alors que depuis 2004, date de son année en service, aucun contrat n'avait été signé avant celui de février 2015. Le gouvernement avait essuyé six échecs dans les discussions avec divers potentiels pays acquéreurs.

Le Rafale équipe naturellement l'armée de l'Air française et devrait rester en service jusqu'en 2040.

"L'ensemble de ces appareils, 24 (Egypte), 36 (Inde), 24 (Qatar) plus les options, ce sont presque 100 Rafale qui pourront être livrés dans les prochaines années aux pays qui nous ont fait confiance. C'est beaucoup de travail, beaucoup d'emplois" a commenté François Hollande.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook