Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault va produire des véhicules électriques et des utilitaires légers en Chine





Le 15 Avril 2020, par François Lapierre

Renault ouvre un « nouveau chapitre » en Chine. Le constructeur automobile français va se concentrer sur les véhicules électriques et les utilitaires légers, délaissant ainsi les voitures thermiques.


Renault réduit la voilure

La marque au losange a décidé de repartir à neuf sur le marché chinois, le plus important au monde. Le groupe Renault va tout d'abord transférer à Dongfeng sa participation dans la coentreprise créée avec son partenaire chinois en 2013 autour des véhicules thermiques. Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC) cessera donc les activités liées à la marque Renault, explique le constructeur dans un communiqué. Les deux sociétés possèdent une usine commune, basée à Wuhan, et qui emploie 2.000 salariés. Des Kadjar et Koleos à motorisation thermique y sont produits, mais les SUV ne sont pas parvenus à trouver leur place sur un marché particulièrement concurrentiel. Renault ne précise pas le gain éventuel qu'il tirera de la vente de sa participation dans DRAC.

Cette cession ne signifie pas pour autant que Renault abandonne la Chine. Le constructeur va y ouvrir un nouveau chapitre : « Nous allons nous concentrer sur les véhicules électriques et les véhicules utilitaires légers, les deux principaux moteurs de la mobilité propre de demain », explique François Provost, le directeur des opérations pour la région Chine. Sur le segment électrique, Renault a développé e-GT, une coentreprise avec Dongfeng et Nissan, son partenaire dans l'Alliance.

Des espoirs sur le segment électrique

E-GT produit la K-ZE, une petite citadine qui a vocation à devenir une « voiture mondiale », selon le constructeur français, qui précise qu'un dérivé basé sur le Dacia Spring sera commercialisé en Europe à partir de l'année prochaine. Renault va faire appel à une autre coentreprise, JMEV, créée avec le groupe chinois JMGG, pour « couvrir 45% du marché chinois des véhicules électriques en 2022 ». Quatre modèles seront au catalogue.

Renault espère prendre une part significative du segment électrique : 860.000 unités ont été vendues en Chine l'an dernier. Du côté des utilitaires, l'entreprise bénéficie d'une certaine avance : la majorité des véhicules vendus en 2019 (près de 180.000) étaient des utilitaires produits avec le partenaire Jubei&Huasong. 



Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »













Rss
Twitter
Facebook