Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Services de location et vente de biens en ligne : une taxe est en préparation





Le 23 Juillet 2018, par

Voilà qui ne fera pas les affaires des particuliers qui utilisent les plateformes collaboratives pour revendre des biens ou offrir leurs services. Le Trésor public a l’intention de taxer ces revenus.


Le Journal du Dimanche révèle qu’un article de loi concernant la fraude fiscale doit être examiné cette semaine — si l’actualité le permet. Il instaure une taxe sur les revenus générés sur les plateformes collaboratives bien connus des Français, qu’il s’agisse de Blablacar ou Leboncoin. Cette taxe prendrait la forme d’un mécanisme de reversement automatique vers le fisc des revenus engendrés par les utilisateurs de ces sites. Le JDD ne mentionne pas l’éventuel niveau plancher que la loi adoptera.

Les revenus générés sur ces plateformes ne sont pas aussi élevés qu’on le pense ; sur Leboncoin, la moyenne annuelle est de 400 euros environ. Difficile de parler de rente ou de concurrence déloyale envers des commerçants ou des enseignes ayant pignon sur rue. Quoi qu’il en soit, le gouvernement a bien l’intention de faire voter ce texte de loi, qui était déjà apparu en 2016. Il n’était cependant pas applicable en l’état car il ne nommait pas les plateformes en question. Le nouveau projet citera les sites web en question.

Dans tous les cas, il faut s’attendre à une levée de boucliers de la part des utilisateurs (67% déclarent ainsi qu’ils ne passeront plus par ces services en ligne s’ils sont imposables), mais aussi des plateformes. Blablacar en particulier est vent debout et explique que le covoiturage reposant sur le partage des frais, il ne saurait être imposable « tant que les membres pratiquent dans le cadre d’un déplacement personnel et que le tarif proposé ne dépasse pas le barème fiscal kilométrique ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : taxe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook