Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Showroomprivé condamné pour pratiques commerciales trompeuses





Le 12 Juillet 2023, par La rédaction

Le site de e-commerce Showroomprivé a été condamné à une amende de 600.000 euros par la Direction de la répression des fraudes. L'enquête a mis en évidence des pratiques commerciales trompeuses, à savoir l'utilisation de « fausses promotions ». Showroomprivé, tout en assumant la sanction, met en lumière une pratique courante dans le secteur du e-commerce.


Une sanction pour des pratiques commerciales trompeuses

La DGCCRF a mené une enquête sur les pratiques commerciales de Showroomprivé de 2015 à 2020, révélant des annonces de réductions de prix basées sur des « prix de référence trompeurs ». Cette pratique, consistant à augmenter le prix des articles juste avant d'appliquer les promotions, est considérée comme une « fausse promotion » et est illégale. Elle est censée altérer le jugement du consommateur dans son acte d'achat. Après l'enquête, la Direction de la répression des fraudes a transmis ses résultats à la justice, aboutissant à une amende transactionnelle de 600.000 euros pour Showroomprivé, acceptée par le parquet de Bobigny.

En réaction à cette sanction, Showroomprivé a souligné que cette enquête portait sur des faits anciens et une politique tarifaire utilisée par de nombreux acteurs du e-commerce. Assurant la loyauté et la sincérité de sa politique tarifaire, la société a affirmé avoir mis en place une équipe dédiée au contrôle quotidien des prix de référence pour garantir une information juste sur les réductions annoncées à ses membres.

Showroomprivé assume et évoque une pratique courante

Cette amende, bien que conséquente, reste néanmoins dérisoire par rapport au chiffre d'affaires annuel de Showroomprivé qui s'élevait à 657,4 millions d'euros en 2022, en baisse de 9,2% par rapport à 2021, mais en hausse de 6,8% par rapport à 2019. Le groupe SRP, propriétaire du site d'e-commerce, a vu son bénéfice net chuter fortement en 2022, tombant à 300.000 euros, en évoquant un environnement de marché difficile, des problèmes d'approvisionnement et l'inflation.

Cette sanction pose une nouvelle fois la question de la transparence dans le secteur du e-commerce. Si Showroomprivé a été sanctionné pour ces pratiques trompeuses, il n'est pas le seul acteur de l'industrie à utiliser cette technique. La question de la régulation de ces pratiques reste donc plus que jamais d'actualité.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook