Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Smartphone : le marché a connu sa « pire année » en 2018





Le 2 Février 2019, par

Le marché du smartphone a connu un coup d’arrêt en 2018, selon les analystes du secteur. C’est même la « pire année » jamais enregistrée, selon le cabinet IDC.


Avec 1,4 milliard de smartphones écoulés l’an dernier, IDC a calculé une baisse des ventes de 4,1% en 2018. Le dernier trimestre de l’année a été encore plus médiocre, avec un recul des ventes de 4,9%, illustré par la contre-performance d’Apple : l’emblématique constructeur américain, créateur de l’iPhone, a essuyé un recul de 15% de ses revenus tirés de l’activité smartphone. Le dernier trimestre 2018 a marqué le cinquième trimestre consécutif de baisse des ventes pour le marché ; IDC prévient d’ailleurs que 2019 ne sera pas logé à meilleure enseigne.

Comment expliquer ce coup d’arrêt ? D’une part, les smartphones sont aujourd’hui de bien meilleure qualité qu’il y a quelques années. Ils sont plus endurants, plus résistants, et techniquement parlant ils évoluent finalement assez peu d’une année sur l’autre. Les utilisateurs sont donc amenés à les conserver plus longtemps : le rythme de renouvellement est moins rapide, on ne change plus de smartphones tous les ans comme auparavant. De plus, les constructeurs ont désormais atteint un plafond de verre tarifaire.

Il n’est pas rare désormais de voir dans les rayons des smartphones haut de gamme vendus plus de 1 000 euros. À ce niveau de prix, les consommateurs voudront les conserver aussi longtemps que possible. Sur le podium des constructeurs, Samsung conserve la première place avec 20,8% du marché ; Apple est en deuxième position avec 14,9%, talonné par Huawei avec une part de marché de 14,7%. Le géant chinois a l’ambition de devenir le numéro un du smartphone à terme, malgré ses difficultés aux États-Unis.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smartphone

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook