Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TGV Est : Paris-Strasbourg sera un peu plus cher





Le 11 Mai 2016, par

Strasbourg toujours plus proche de Paris : c’est la promesse que tiendra le TGV Est, baptisé L’Européenne, et ce dès le 3 juillet. Mais les passagers vont payer la facture de ce rapprochement.


Le 3 juillet verra en effet la mise en service du tronçon de 106 km entre Vendenheim et Baudrecourt, qui permet de gagner 30 minutes sur le trajet. En tout, il faudra 1h46 pour rejoindre Strasbourg en partant de Paris (3 minutes de plus pour le trajet inverse). Strasbourg se rapproche donc non seulement de la capitale, mais également de l’ensemble du territoire desservi par le TGV.

Mais tout cela a un prix. La SNCF a dévoilé ses tarifs, présentés comme une évolution « raisonnable », d’après l’entreprise ferroviaire. En moyenne, l’augmentation du billet sur un trajet Paris-Strasbourg sera de trois euros. Les billets Prem’s n’évoluent pas, à 25 euros pour un trajet. Et si l’on possède une carte de réduction, c’est toujours moins cher.

Mais les retardataires et ceux qui prennent leur billet au dernier moment paieront plus cher : l’augmentation sera de 11%. Plein tarif en seconde classe, le trajet Paris-Strasbourg reviendra à 107 euros, alors qu’il coûte aujourd’hui 94 euros. Il faudra ajouter 6 euros en plus pour la première classe. Pour faire passer la pilule, la SNCF va mettre en vente 100 000 billets à bas prix entre le 12 et le 16 mai.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook