Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Thomas Cook France en redressement judiciaire





Le 1 Octobre 2019, par La rédaction

La faillite de Thomas Cook le 23 septembre dernier a fait dérailler les filiales nationales, dont celle en France qui s'est placé en redressement judiciaire. Néanmoins, il y a de l'espoir : des repreneurs sont intéressés.


Plus de 400 millions de chiffres d'affaires annuel

Dans l'incapacité de réunir les fonds suffisants pour sa survie, le voyagiste britannique Thomas Cook a fait faillite, entraînant dans sa suite les différents réseaux nationaux d'agences de voyage affiliées. C'est le cas de Thomas Cook France, qui a annoncé ce mardi 1er octobre son placement en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Nanterre. La procédure devrait permettre à l'entreprise de trouver un repreneur sérieux rapidement.

« L'objectif est d'assurer la continuité de l'activité de l'entité française et d'avancer rapidement sur une solution de reprise sous la protection du tribunal », explique la filiale française du voyagiste. Thomas Cook France emploie 780 employés dans l'Hexagone, elle est à la tête de 172 agences de voyage en propre. Son chiffre d'affaires annuel s'établit à 425 millions d'euros.

Plusieurs repreneurs intéressés

Bref, il s'agit d'une affaire qui marche bien et d'une machine parfaitement huilée qui se présentent aux investisseurs et aux repreneurs. La date de limite du dépôt des offres est fixée au 22 octobre au soir. C'est le 5 novembre prochain que le tribunal fera connaitre son avis sur les dossiers qui auront été déposés.

Thomas Cook France n'a visiblement pas beaucoup de craintes à avoir : selon le communiqué, l'entreprise assure que « plusieurs repreneurs potentiels sérieux du secteur du tourisme ont déjà fait part de leur fort intérêt ». Elle attend également des manifestations de marques d'intérêt provenant  d'autres repreneurs.



Tags : thomas cook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook