Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Total réduit la voilure pour passer la tempête





Le 23 Mars 2020, par François Lapierre

La crise sanitaire du coronavirus fait chuter les cours du pétrole, à tel point que Total a dû revoir le périmètre de ses investissements pour cette année, ainsi que son plan d'économies.


Un budget à revoir

Le groupe pétrolier français a élaboré son budget pour 2020 avec un prix du baril fixé à 60 dollars. Or, les cours se sont effondrés en raison de la demande qui a littéralement chuté à cause des mesures de confinement, sans oublier l'offre très abondante venue d'Arabie saoudite. Les pays de l'Opep, dont l'Arabie saoudite (premier exportateur mondial), ainsi que la Russie ont fait voler en éclat l'équilibre qui prévalait jusqu'alors. Résultat : c'est le chacun pour soi et cela contribue à faire baisser les cours. Le baril est désormais sous les 35 dollars, et Total doit revoir ses plans en conséquence.

Pour commencer, les investissements du groupe vont être réduits de 3,3 milliards de dollars, soit 15 milliards (-20%). Le programme de rachat d'actions est suspendu, cela représente une économie de 1,5 milliard. Les coûts d'exploitation vont baisser de 0,4 milliard. Le plan d'économies va doubler, passant de 400 à 800 millions d'euros. Enfin, l'entreprise va s'endetter pour atteindre l'objectif de combler un manque à gagner de 9 milliards de dollars.

Total mieux armé pour faire face à la crise

Patrick Pouyanné, le PDG de l'entreprise, a déclaré dans un message aux salariés que la situation est différente de la dernière crise du secteur pétrolier. À 16% des fonds propres, le taux d'endettement de Total est faible. Le niveau à partir duquel la société gagne de l'argent est sous les 25 dollars le baril, les coûts de production sont de 5 dollars le baril. Et puis Total dispose d'une trésorerie abondante : 10 milliards de dollars, de quoi faire face à la situation actuelle.

Le patron du groupe pétrolier a également salué les salariés qui ont démontré une « vraie capacité de résistance ». Il se dit également très confiant dans la capacité de l'entreprise à résister dans un contexte extrêmement difficile pour l'ensemble des économies.



Tags : total

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook