Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toujours beaucoup de retards dans les aéroports français pour les voyageurs





Le 16 Janvier 2023, par Aurélien Delacroix

Les aéroports français ont un problème de ponctualité après la crise sanitaire. Les passagers subissant un retard sont toujours plus nombreux qu'avant la pandémie, malgré le retour à la normale ou presque de l'activité.


Plus de retards dans les aéroports français qu'ailleurs

Les aéroports en France et dans le monde ont subi la paralysie puis une forte baisse de leur activité en raison bien sûr de la crise sanitaire qui a cloué les avions au sol pendant de longues semaines. Les gestionnaires des infrastructures aéroportuaires ont dû se séparer d'une partie de leur personnel. Avec la réouverture des frontières, l'activité a pu reprendre, mais pas tout à fait au niveau d'avant la pandémie.

Ainsi, le trafic dans les aéroports français était en net recul de 21% en décembre dernier par rapport à 2019. Néanmoins, même avec ce nombre réduit de voyageurs, AirHelp a constaté une augmentation de 22% des passagers ayant subi un retard là aussi en comparaison de 2019. « Le risque de subir un retard de plus de deux heures est également plus important », explique ce spécialiste de l'indemnisation.

Difficulté de recruter du personnel qualifié

Le même rapport annonce que près de 4 voyageurs sur 10 (38%) ont fait face à des retards ou des annulations entre les mois de mai à août 2022, dont 45% à l'aéroport Charles-de-Gaulle. Ce pourcentage est tout simplement 10 points plus élevé qu'en 2019. En la matière, les aéroports français sont à la peine par rapport à la moyenne européenne, qui est 3 points moins élevée. Il s'agit désormais pour le secteur de mettre les bouchées doubles, alors que le nombre de voyageurs ne cesse d'augmenter.

Une des difficultés, c'est l'embauche de personnel qualifié pour les opérations de filtrage, les contrôles de sécurité en particulier. Cela nécessite des autorisations administratives spécifiques et longues, tandis que le métier est peu valorisé. Par ailleurs, la reprise de l'activité et des recrutements dans tous les secteurs d'activité contribuent aux difficultés d'embaucher pour les aéroports.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook